La Cornaline

La  perle de Cornaline

Tous  ceux ce qui se sont intéressés aux perles africaines s’accordent à affirmer  que le travail  des perles d’agate et de cornaline a été longtemps le monopole des Indes, de Cambaye plus particulièrement.

Qui dira l’histoire des cornalines, qui d’ailleurs se confond avec celles des agates ? La renommée des Indes pour ces pierres remonte à des millénaires.

La reine Pu-Abi, reine d’Ur  (2500 av. J.-C.) portait des colliers d’or, de  lapis-lazuli et de cornaline, et des parures de calcédoine et d’agate. Les femmes de Thourmosis III portaient des cornalines avec des perles d’or, de lapis-lazuli et des turquoises. L es cornalines de  Nouakchott ressemblent  étrangement aux cornalines  des colliers égyptiens du Moyen et Nouvel empire que l’on associait si joliment avec des petits cylindres de faïence bleue turquoise, et des amulettes. Que leurs formes soient rondes, cylindriques ou en losanges, les  cornalines venant des Indes ont paré les femmes de Suse.  Il y au musée du Caire des petites cornalines de  la période  archaïque trouvées à Hiérakonpolis avec un collier de coquillages.

A Mari au IIème millénaire avant J.C., les femmes portaient des cornalines et des pates de verres.

La découverte des ateliers néolithiques  de cornalines du Mali, une véritable industrie démontre  que cette pierre fine (semi-précieuse) n’a pas toujours été importée. Elle a été aussi exportée.

Ainsi les perles de cornalines déjà à la mode durant la préhistoire, n’ont pas cessé d’être appréciées… Et que de voyages…

Si les perles d’amazonite venues du Sahara ont paré les Egyptiens de la plus haute Antiquité, pourquoi  les cornalines ne seraient-elles pas entrées dans les trésors des nomades sahariens ?

Les relations entre l’Egypte  et la côte ouest africaine ont été prouvées depuis le début de l’histoire.

Les médecins célèbres se déplaçaient et surtout les médecins égyptiens qui étaient très demandés

Les médecins utilisaient –ils la cornaline réputée pour arrêter les saignements ?

Au cours des mille neuf cents dernières années, il y aurait un courant ininterrompu de perles d’agate et de cornaline de la région de Cambaye vers l’Egypte et la côte orientale  de l’Afrique.

Les Malgaches ont porté les mêmes cornalines retrouvées dans les fouilles de Vohemar. Les tumuli des bords du Niger renferment aussi des parures de cornalines, d’agate, souvenirs de faste de l’empire du Ghana au VIIIème siècle.

Et l’on monte toujours, à Bombay, des colliers de jaspe, d’agate, d’aventurine, de cornaline et de jade dont on retrouve les perles chez les antiquaires parisiens et sur les marchés de Nouakchott…

M.F. Delarozière

ce collier est en vente sur le site

ce collier est vente sur le site

Publicités

~ par Déba Gourillon sur 9 décembre 2010.

Une Réponse to “La Cornaline”

  1. Oui, je me souviens avoir vu ce collier sur le site. Je l’ai d’ailleurs trouvé très beau !
    Très bonne fêtes de fin d’année à toi si je n’ai pas le temps de repasser dans la semaine 😉
    Des bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :