Perles anciennes bleues égyptiennes…

Ces belles perles de verre sont des perles de troc appelées au Sénégal des perles de Traite, en faisant certainement allusion à la traite négrière.
Le bleu semble être une couleur rare dans les arts antiques. On ne le trouve que très peu à l’état naturel. Mais les Égyptiens se firent maîtres dans la fabrication de pigments et réussissent ainsi « le bleu égyptien ». Ce pigment est à base d’oxyde de cuivre.
Dans les bleus égyptiens entre en fait la notion de couleur, de géographie et de culture, raffinée et divine.

Comme toutes les pâtes de verre, l’origine des perles bleues est certainement la pierre précieuse et ici le lapis-lazuli. Le cuivre est la composante majeure.

Publicités

~ par Déba Gourillon sur 24 août 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :